Horrifiés d’apprendre que Earl Howe, privatiser NHS & ami de Phillip Morris préside les amis d

En effet, dans un débat, il a soutenu que la preuve du Canada et l’Islande, où ces interdictions déjà existe, a été « au mieux spéculatif », la ligne essentielle avancée par l’armée de l’industrie du tabac de lobbyistes. PMI a été encouragée que Howe avait cherché activement ses vues. E-mails entre PMI et Gardant en date du 19 mars 2009 a noté: « le Parti conservateur se sentent plus optimiste quant à retirer la clause de mise en œuvre d’une interdiction d’étalage je pense que les conservateurs voudra faire remonter le problème de [a] interdiction d’affichage vers le haut de l’agenda politique. » Un autre email discuter d’information le 31 mars de Gardant à Howe a révélé le ministre de la santé d’ombre avait révélé son intention de tuer la proposition d’introduire l’interdiction: « Earl Howe et le Parti conservateur sont déterminés à défier l’interdiction d’étalage POS [point de vente] pure et simple à la prochaine étape [rapport]. » Il a également expliqué que Borrie présenterait dilatoires des amendements au projet de loi, en notant qu’il « porte un poids considérable sur la question de la concurrence tel qu’il est un ancien président de la Commission de la concurrence ». Un an plus tard, alors que la perspective d’une interdiction d’étalage suite passage réussi essayez ici du projet de loi au Parlement, PMI, British American Tobacco et autres géants de la cigarette canalisée argent et le soutien aux organisations, comme la Fédération nationale de vente au détail Newsagents, qui représentent les intérêts des petits commerces. Le message avancé par les lobbyistes et les spin doctors, travaillant pour l’industrie du tabac et diffusé par e-mail slick et de campagnes de publipostage, était qu’une interdiction forcerait les milliers de petits magasins hors de l’entreprise. « Projet Clarity », comme c’était le nom de code, ciblé 300 députés, en les encourageant à conclure que « les arguments commerciaux » doivent l’emporter « sur tous les autres critères ». Puis, selon les e-mails, peu avant l’élection en 2010, les lobbyistes de PMI a commencé à pousser la ligne que si un futur gouvernement était « pas à l’aise » avec l’interdiction, “ils devraient retarder la mise en oeuvre”. Séances d’information ont été établis pour les Tories hauts alors dans l’opposition, y compris le Secrétaire à la santé Andrew Lansley, cabinet Bureau Ministre Francis Maude et Howe. MPs ont été envoyés à un sondage, commandé par une organisation de vente au détail pris en charge par l’industrie du tabac, suggérant que 80 % des commerçants croit que l’interdiction porterait préjudice à leur.
Pour voir l’article original, cliquez ici http://m.guardian.co.uk/business/2011/dec/31/health-minister-tobacco-lobby-display-ban

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s